Dans les coulisses de mon atelier #3

Encore une fois, je vous invite à entrer chez moi (on s'essuie bien les pieds, je viens de passer l'aspi !), pour cette fois découvrir comment je me passe (la plupart du temps) des épingles. Tout d'abord : mais pourquoi se passer d'épingles ?! Parce que dans une autre vie, j'ai dû m'appeler Pierre Richard. Je me pique sans cesse avec... Et je ne vous parle même pas de la fâcheuse manie de les faire tomber au sol et me retrouver sous le bureau avec le flash de mon téléphone pour les retrouver (oui oui, ça sent le vécu !).

Pour certains travaux, elles restent indispensables, mais dès que c'est possible, je leur préfère mes pinces magiques ! Je les ai découvertes lors d'une discussion entre couturières, on échangeait nos gadgets futiles qui nous facilitent tout de même bien la vie. Au début, j'étais un peu sceptique, mais je me suis laissée tenter ! Depuis je les utilise quasiment à chaque fois que je couds. 

Alors, qu'est-ce que c'est ? Ce sont des espèces de mini-pinces, appelées "pinces-prodiges" par la marque qui les fabrique. Voilà ce que ça donne en image


Donc voilà, des minis pinces crocodile, qui fixent bien fermement les tissus entre eux, sans les abîmer. Faciles à manier et ne piquent pas les doigts ! What else ? 

2 commentaires: